Le légendaire hors-la-loi Billy the Kid est né

Le légendaire hors-la-loi Billy the Kid est né


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le tristement célèbre hors-la-loi occidental connu sous le nom de "Billy the Kid" est probablement né dans un quartier irlandais pauvre de l'East Side de New York le 23 novembre 1859. (Une grande partie de sa jeunesse est inconnue ou non vérifiée.) Avant qu'il ne soit abattu à 21 ans, Billy aurait tué au moins neuf personnes dans l'Ouest américain.

Billy the Kid s'appelait William H. Bonney, mais son nom d'origine était probablement Henry McCarty. Bonney était le nom de jeune fille de sa mère Catherine, et William était le prénom du compagnon de longue date de sa mère, William Antrin, qui était le père de Billy après la disparition de son père biologique. Vers 1865, Billy et son frère ont voyagé vers l'ouest jusqu'en Indiana avec leur mère et Antrin, et en 1870, le groupe était à Wichita, au Kansas. Ils se sont rapidement déplacés plus à l'ouest, sur les pistes du bétail, et en 1873, Catherine et William Antrin légalement mariés sont apparus sur le territoire du Nouveau-Mexique. En 1874, la mère de Billy est décédée d'un cancer du poumon à Silver City.

LIRE LA SUITE: 9 choses que vous ne savez peut-être pas sur Billy the Kid

Billy a rapidement quitté son frère et son beau-père et s'est enfui dans l'armoise du Nouveau-Mexique. Il travaillait comme homme de ranch et, en 1876, il aurait tué ses premiers hommes, un groupe d'Indiens Apache de la réserve, dans les montagnes de Guadalupe. Selon la légende, Billy n'a pas tardé à tuer un autre homme, un forgeron à Camp Grant, en Arizona. Billy the Kid, comme les gens ont commencé à l'appeler, a ensuite trouvé du travail comme éleveur et garde du corps pour John Tunstall, un éleveur d'origine anglaise qui opérait à Lincoln, au Nouveau-Mexique. Lorsque les membres d'un gang de bétail rival ont tué Tunstall, en 1878, Billy s'est impliqué dans la soi-disant guerre du comté de Lincoln.

Enragé par le meurtre de Tunstall, Billy est devenu le chef d'un groupe d'autodéfense de « régulateurs » envoyé pour arrêter les tueurs. Aucune interpellation n'a cependant été effectuée. Deux des meurtriers ont été abattus par la troupe de Billy, et une vendetta qui s'est aggravée a rapidement dégénéré en une guerre totale. Après que le gang de Billy a abattu le shérif de Lincoln Bill Brady, qui avait sanctionné le meurtre de Tunstall, les ennemis de Billy ont conspiré avec les autorités territoriales pour éliminer les régulateurs.

En juillet 1878, le gang rival a encerclé la maison où Billy et son gang séjournaient juste à l'extérieur de la ville. Le siège a duré cinq jours, et un escadron de l'armée américaine de Fort Stanton à proximité a été appelé. Pourtant, Billy et sa bande ont refusé de se rendre. Soudain, les régulateurs se sont échappés en masse, et Billy et plusieurs autres régulateurs ont miraculeusement réussi à se frayer un chemin hors de la ville.

Après plus de deux ans de fuite, Billy a été arrêté par le shérif de Lincoln Pat Garrett, un homme que Billy s'était déjà lié d'amitié avant que Garrett ne devienne un homme de loi. En avril 1881, Billy est reconnu coupable du meurtre du shérif Brady et condamné à la pendaison. Le 28 avril, deux semaines avant son exécution prévue, Billy a arraché une arme à feu à l'un de ses geôliers et l'a abattu, ainsi qu'un autre adjoint, dans une évasion audacieuse qui a suscité une attention nationale considérable.

Dans la nuit du 14 juillet 1881, Garrett a finalement retrouvé Billy dans un ranch près de Fort Sumner, au Nouveau-Mexique. Il a eu accès à la maison où Billy rendait visite à une petite amie, puis l'a surpris dans le noir. Avant que le hors-la-loi ne puisse opposer de résistance, Garret a tiré une balle dans sa poitrine. Billy the Kid est mort à 21 ans.

LIRE LA SUITE : Comment Billy the Kid est-il vraiment mort ?


Billy the Kid : vérité et mythe : la vérité derrière le plus grand hors-la-loi du Far West

Tout le monde a entendu parler du légendaire “Billy the Kid.” Mais que savez-vous vraiment de ce héros folklorique américain ?

Le mythe : Tout le monde a entendu parler de Billy the Kid. Billy était un tireur du Far West, jeune, rapide et impitoyable. Il avait une mèche rapide et tirait sur quiconque l'irritait, tuant finalement vingt et un hommes : un pour chaque année de sa vie, puisqu'il mourut à vingt et un. C'était un voleur et un voleur de bétail qui buvait beaucoup. De plus, certains pensent qu'il n'a pas été, en fait, tué par le shérif Pat Garrett le 14 juillet 1881 : il a survécu et a vécu jusqu'à un âge avancé au Texas.

Les faits

Comme pour de nombreuses figures qui ont franchi la ligne entre l'histoire et la mythologie, il y a une part de vérité et beaucoup d'exagération dans ces notions courantes sur Billy the Kid.

Billy the Kid – également connu sous le nom de William Bonney et Kid Antrim, est né William Henry McCarty entre 1859 et 1861 : son lieu de naissance est inconnu, mais beaucoup pensent qu'il s'agit de l'Indiana ou de New York. On sait qu'il a vécu dans l'Indiana, le Colorado et le Kansas avant que sa famille ne s'installe à Silver City, au Nouveau-Mexique. Il n'a probablement jamais connu son père et sa mère est décédée alors qu'il était encore jeune. Sans autre famille qu'un frère et sans métier, Billy a commencé une carrière de voleur de chevaux.

Il a tiré et tué un homme nommé Windy Cahill en Arizona et a passé un certain temps en fuite avant de retourner au Nouveau-Mexique. Il est devenu un mercenaire et a combattu pour les deux côtés de la guerre du comté de Lincoln. Il a finalement soutenu le mauvais cheval dans cette guerre et lui et ses amis – connus sous le nom de « les garçons » ou « les régulateurs » – sont allés dans les collines pour vivre comme des hors-la-loi. Il vécut de vol de chevaux et de bétail jusqu'à sa capture en 1880 : il tua deux hommes en s'évadant. Le 14 juillet 1881, Billy a été abattu dans le noir par le shérif Pat Garrett.

Les mythes

Billy était colérique, impitoyable et un gros buveur.

Pas vrai. Les gens qui ont connu Billy le décrivent comme amical et affable. Il a tué plusieurs hommes, mais la plupart d'entre eux étaient en état de légitime défense, dans le cadre de la guerre du comté de Lincoln, ou pour s'échapper de prison. Des amis disent que Billy buvait rarement, voire jamais, de l'alcool, et il n'y a aucun rapport de première main selon lequel quelqu'un l'aurait vu ivre.

Billy a tué 21 hommes, un pour chaque année de sa vie.

Tout d'abord, personne ne sait exactement quel âge avait Billy lorsqu'il est mort. Selon Marcelle Brothers, Billy n'a tué personnellement que quatre hommes (y compris les deux gardiens de prison) et a participé à la mort de cinq autres pendant la guerre du comté de Lincoln. En tant que membre d'un gang, on ne peut jamais savoir lequel, le cas échéant, de ces cinq décès Billy était responsable. La mort de l'adjoint James Carlyle est débattue : Carlyle faisait partie d'un groupe pourchassant Billy lorsqu'il a été abattu. Le groupe a blâmé Billy, mais les preuves semblent montrer qu'il y avait une certaine confusion et les membres du groupe l'ont pris pour Billy et l'ont abattu eux-mêmes. Au total, Billy n'aurait pas pu tuer plus de dix hommes.

Billy était un voleur.

C'est vrai, mais pas vraiment par métier. Billy était plutôt un mercenaire qui volait des chevaux et du bétail quand il en avait besoin.

Billy n'a pas été tué en 1881.

C'est une légende persistante, perpétuée par les films "Young Guns" si populaires à la fin des années 1980. L'histoire est la suivante : en 1949, « Brushy Bill » Roberts, un vieil homme vivant à Hico, au Texas, a commencé à prétendre qu'il était Billy the Kid. Il en savait beaucoup sur la Lincoln Country War et la vie de Billy, et a convaincu de nombreuses personnes qu'il était, en fait, Billy the Kid. Marcelle Brothers, qui a fait une étude exhaustive des faits en cause, conclut que Brushy Bill n'était pas Billy the Kid. Brushy Bill ignorait de nombreux faits de la vie de Billy, y compris plusieurs fusillades qui auraient certainement laissé une impression. Les comparaisons informatiques modernes entre les photos connues des deux révèlent qu'il s'agit d'hommes différents.

Ce sont les faits sur Billy the Kid, le hors-la-loi le plus célèbre du Far West. Il est mort en 1881, mais vivra pour toujours dans les films, les livres et les légendes !


James Butler Hickok alias Wild Bill Hickok

Comme ce fut le cas pour de nombreux hors-la-loi que vous allez lire ici, Wild Bill Hickock a opéré des deux côtés de la loi. Il a servi comme soldat de l'Union, il faisait du travail de reconnaissance et il est devenu shérif. Cependant, il a fini par basculer complètement du côté obscur.

Wild Bill a tué deux hommes et, à cause de ces crimes, il a été jugé et dans les deux cas, il a été libéré. Au cours de ses fonctions de shérif dans le comté d'Ellis, au Kansas, il a abattu deux hommes et sa réputation de flingueur a rapidement augmenté. En 1871, alors qu'il était maréchal d'Abilene, Kansas, il eut des problèmes avec d'autres hors-la-loi comme John Wesley Hardin et Phil Coe. Vivant dans une ville dangereuse, faisant un travail si dangereux et dansant autour des deux côtés de la loi, Wild Bill Hickok a été abattu lors d'une partie de poker à Deadwood, dans le Dakota du Sud.


Billy the kid

Malgré tout le mythe qui l'entoure, on sait peu de choses sur le légendaire hors-la-loi Billy the Kid avant ses premiers démêlés avec la loi.

Comme le dit l'historien Robert M. Utley dans son livre de 2015, Wanted: The Outlaw Lives of Billy the Kid & Ned Kelly, Billy — alors connu sous le nom de Henry McCarty ou Henry Antrim — avait environ 15 ans lorsqu'il a été arrêté pour la première fois : le 23 septembre 1875. Il avait perdu sa mère à cause de la tuberculose un an plus tôt, faisant de lui un orphelin, et était connu s'associer à un « Sombrero Jack », un ivrogne local, à Silver City, dans le territoire du Nouveau-Mexique, lorsque des vêtements ont disparu d'une entreprise de blanchisserie.

Le shérif du comté de Grant, Harvey Whitehill, a identifié le couple comme coupable et a arrêté Henry, disant au garçon qu'il pouvait se calmer en prison jusqu'à ce qu'un grand jury soit convoqué. Henry de petite taille, répugnant à faire face aux accusations et à un éventuel emprisonnement, a réussi à grimper dans une cheminée lorsqu'il est resté seul. Il était en cavale avant que Whitehill, ayant seulement l'intention d'effrayer le garçon pour qu'il abandonne cette carrière naissante dans le crime, ait la chance de le libérer. Henry s'est enfui en Arizona, où il a brièvement travaillé comme homme de ranch, puis a commencé à voler des harnachements et occasionnellement des chevaux.

Moins de deux ans après son arrestation pour vol de linge, Henry tuerait pour la première fois.

Le forgeron Francis "Windy" Cahill était un habitué d'un saloon où Henry socialisait, et le plus grand Cahill l'intimidait fréquemment. Dans la nuit du 17 août 1877, les taquineries vont trop loin et les mots font place à une bagarre. Cahill était au-dessus d'Henry et le frappait lorsque l'adolescent a attrapé un revolver de poche et l'a tiré dans l'abdomen de Cahill, blessant mortellement son agresseur. Le forgeron mourut le lendemain.

Une fois de plus, Henry s'est enfui devant un grand jury – un vrai, cette fois – qui a pu examiner l'affaire. Et encore une fois, Henry a surestimé son statut de fugitif. Il est retourné au Nouveau-Mexique, ne comprenant apparemment pas qu'un jury aurait très probablement pris en considération sa jeunesse et l'aurait libéré sur un plaidoyer de légitime défense.

C'est à cette époque qu'Henry a commencé à s'appeler "William H. Bonney" - avec des amis l'appelant "Billy" ou "le Kid" - et à s'entraîner de manière obsessionnelle avec son six-coups et son fusil. Un contremaître travaillant pour le jeune éleveur-marchand anglais John Tunstall a remarqué et a embauché Bonney pour travailler au ranch du comté de Lincoln de Tunstall, apparemment comme cow-boy mais aussi comme protection.

Tunstall et son partenaire, l'avocat Alexander McSween, étaient en conflit passionné avec une entreprise rivale détenue et exploitée par Lawrence Murphy et James Dolan. Les éleveurs locaux, les hommes d'affaires, les hommes de loi et les gangs criminels ont pris parti dans la guerre qui couvait, chaque faction étant soutenue par des politiciens et des forces de l'ordre pour leur donner l'impression de légitimité et de voyous prêts à faire le sale boulot.

Le 18 février 1878, le meurtre de Tunstall par des membres d'un groupe saisissant son bétail dans le cadre d'un différend juridique a intensifié ce qui restera dans les mémoires comme la guerre du comté de Lincoln. Bonney a rejoint d'autres amis et partisans de Tunstall dans une tenue connue sous le nom de Regulators pour venger la mort. Remplacés par le juge de paix « Squire » John B. Wilson, ils ont capturé et tué deux membres de la bande quelques semaines plus tard, puis – après que le gouverneur territorial soutenant Dolan-Murphy a invalidé leur autorité chargée de l’application des lois – ont tendu une embuscade au shérif William Brady et l'a tué ainsi qu'un de ses adjoints.

Bonney a été blessé à la cuisse au cours de cette embuscade et au bras lors de l'une des fusillades et des meurtres par vengeance qui ont suivi au cours des prochains mois qui ont précédé la bataille de Lincoln. Le 15 juillet, une foule de partisans de Dolan-Murphy a encerclé le domicile de McSween, où résidaient 15 régulateurs. Les deux parties ont échangé des coups de feu jusqu'au 19 juillet, lorsque des soldats du Fort Stanton voisin sont arrivés.

La vue d'un obusier et d'une mitrailleuse Gatling a mis un terme temporaire aux choses. Cette nuit-là, cependant, la bande a mis le feu à la maison. Bonney est intervenu pour concevoir une évasion audacieuse, se distinguant en tant que leader parmi les régulateurs restants. Mais McSween a été arrêté avec certains de ses hommes et, après avoir crié son refus de se rendre, tué dans une grêle de coups de feu.

Le territoire du Nouveau-Mexique avait un nouveau gouverneur, Lew Wallace, qui était impatient de mettre fin aux troubles dans le comté de Lincoln. Il a accordé une grâce générale à tout combattant des deux côtés qui n'avait pas été inculpé par un grand jury. Cela ne s'appliquait pas à Bonney, recherché pour les meurtres du shérif Brady et d'un autre associé de Dolan, Andrew "Buckshot" Roberts. Bonney a réussi à obtenir une réunion privée avec Wallace et est parti avec la compréhension qu'il ne serait pas poursuivi, ou serait gracié, en échange d'un témoignage sur un homicide dont Bonney a été témoin au lendemain de la guerre.

Le gouverneur Wallace n'a pas tenu sa part de l'accord.

Dès lors, le statut de hors-la-loi de Bonney était indiscutable – malgré ses protestations et ses lettres au gouverneur le suppliant d'intervenir.

Une autre dispute dans un saloon a conduit à un autre meurtre le 10 janvier 1880, à Fort Sumner, lorsque le Texan Joe Grant a parié à Bonney qu'il tuerait quelqu'un cette nuit-là. Bonney a fait semblant d'admirer le revolver de Grant et a fait tourner furtivement le barillet pour que le marteau frappe une chambre vide. Plus tard dans la nuit, lorsque Grant a tenté de tirer sur Bonney dans le dos alors qu'il sortait, le Kid s'est retourné au son du clic inutile de la gâchette et lui a tiré trois balles dans le menton.

Bonney s'est impliqué dans un réseau de contrefaçon, des vols de bétail et de chevaux et un hold-up de buckboard de courrier. En novembre de la même année, le comté de Lincoln a élu Patrick F. Garrett au poste de shérif, et Garrett et un groupe ont réussi à capturer Billy le 23 décembre 1880 à Stinking Springs, Nouveau-Mexique. Une tentative de sortir de la prison de Santa Fe n'a pas réussi à le libérer, tout comme ses lettres répétées au gouverneur Wallace. Un jury l'a déclaré coupable de meurtre prémédité le 9 avril 1881, et le juge Warren Bristol l'a condamné à la pendaison, fixant la date au 13 mai. Mais de retour à Lincoln en attendant la potence, Bonney réussit une autre évasion le 28 avril. Olinger avait emmené les autres prisonniers de l'autre côté de la rue pour manger et avait laissé Bonney sous la garde d'un seul garde, James Bell. En remontant à l'étage après avoir utilisé les toilettes, le Kid tourna un coin devant Bell, libéra une main de ses chaînes, frappa l'adjoint avec la menotte et arracha son pistolet. Bell a couru et Bonney lui a tiré dans le dos, le tuant. Il a ensuite ramassé le fusil de chasse à double canon d'Olinger, avec lequel Olinger avait auparavant menacé Bonney, l'emballant avec 18 chevrotines par baril – pas un total de 1,80 $ en dix sous, contrairement à Jeunes canons IIla représentation. D'une fenêtre, le Kid regarda Olinger. "Levez les yeux, mon vieux, et voyez ce que vous obtenez", a crié Bonney, comme il l'a dit plus tard, et a tiré 36 balles de chevrotine dans le visage et la poitrine du maréchal adjoint.

Après son évasion, le Kid a parlé de s'échapper au Mexique mais n'a finalement pas pu abandonner ses petites amies près de Fort Sumner. En juillet, Garrett savait qu'il se trouvait dans les environs et s'y est rendu pour interroger les citoyens de la région, dont aucun n'avouait savoir où se trouvait Bonney. Il était sur le point d'abandonner mais fit un dernier voyage le 14 juillet 1881, pour parler à l'un des amis de Bonney, Pete Maxwell. Un yearling fraîchement abattu était suspendu à un chevron sur le porche de Maxwell.

Vers minuit ce soir-là, le Kid, affamé, allait se couper un steak du yearling et le rapporter dans la chambre d'une petite amie quand il fut surpris par deux hommes assis devant la chambre de Maxwell. "Quién es? [Qui est-ce?] », a-t-il demandé en espagnol, dégainant son pistolet alors qu'il reculait dans la chambre de Maxwell. Il se tourna pour demander à Maxwell qui étaient les hommes, ne reconnaissant pas que Garrett était également dans la pièce. "C'est lui!" s'exclama Maxwell. Le Kid hésita et répéta la question, donnant à Garrett le temps de tirer deux fois. Bonney était mort avant de toucher le sol.

C'est-à-dire qu'il était mort selon la plupart des historiens. Quelques hommes ont affirmé au cours des décennies suivantes qu'ils étaient Billy the Kid, notamment Ollie "Brushy Bill" Roberts, qui est allé jusqu'à demander la grâce du gouverneur du Nouveau-Mexique Thomas Mabry, et des rumeurs persistent à ce jour selon lesquelles il a survécu. la fusillade ou que Garrett était secrètement ami avec le hors-la-loi et ils ont simulé le meurtre. Aucune des affirmations n'a résisté à un examen minutieux, mais le Kid vit encore aujourd'hui, ne serait-ce que dans la légende.

Photographie : Ce ferrotype, ca. 1880 par un photographe inconnu, est la seule image certifiée de William « Billy the Kid » Bonney.


Devenir un hors-la-loi

À 15 ans, Billy avait des démêlés avec la loi de Silver City lorsqu'il a volé des vêtements dans une laverie avec son ami. Il a donc décidé de quitter la ville et de se rendre en Arizona. On ne sait pas grand-chose de cette période, mais il aurait travaillé dans certains ranchs de la ville lorsque du travail était disponible. C'est à cette époque qu'il tua son premier homme. L'histoire raconte qu'un forgeron appelé Frank P. Cahill qui était un grand Irlandais avait bu au George Adkins Saloon à Camp Grant, en Arizona. Les deux hommes se sont disputés et Cahill a giflé Billy au sol et ils se sont un peu disputés. Billy étant pesé et réalisant qu'il avait probablement des problèmes a sorti un pistolet et a fini par tirer sur Cahill dans l'estomac. Cahill est mort le lendemain et The Kid avait été jeté dans un poste de garde d'où il s'est échappé et s'est enfui.

Il est ensuite retourné au Nouveau-Mexique où il a travaillé comme éleveur pour Murphy et Dolan. Ils possédaient certains des plus grands ranchs de bétail du comté de Lincoln, mais étaient en concurrence avec McSweeen et Tunstall. Billy a fini par rencontrer John Tunstall (qui était un riche anglais) et ils ont tout de suite sympathisé. Le Kid a fini par quitter Murphy et Dolan et a commencé à voler du bétail pour Tunstall. Il considérait Tunstall comme la figure paternelle qu'il n'avait jamais eue. Tunstall aimait aussi beaucoup Billy et a dit un jour : « C'est le meilleur garçon que j'aie jamais rencontré. Il est une révélation pour moi tous les jours et ferait tout pour me plaire. Je vais encore faire de ce garçon un homme. Cependant, Tunsdall a été tué par des hommes avec lesquels Billy avait l'habitude de travailler lorsqu'il travaillait pour Murphy et Dolan et qui ont peut-être appelé des amis. Ils avaient été nommés shérifs adjoints par le shérif William Brady, qui avait à son tour été aidé à être nommé shérif par Murphy et Dolan. Tunsdall a été arrêté par ces hommes et une dispute a commencé au sujet de la propriété du bétail. Tunsdall ne voulait pas d'ennuis et a donc remis son arme. Jesse Evans et Billy Morton l'ont ensuite abattu alors qu'il n'était pas armé.

Billy a entendu parler de cela et était enragé, il a dit "J'aurai tous les fils de pute qui ont aidé à tuer John si c'est la dernière chose que je fasse.. Un groupe a été formé pour se venger et Billy a rejoint ce groupe. Ils s'appelaient eux-mêmes « les régulateurs ». Richard M. « Dick » Brewer a prêté serment en tant qu'agent spécial pour arrêter les tueurs de Tunstall. Billy est devenu député.

Les régulateurs ont poursuivi les hommes qu'ils recherchaient et ont réussi à attraper Morton et Baker. Le plan était de les transporter au ranch de John Chisum.

Les régulateurs ont décidé que les deux captifs ne devraient pas faire le voyage vivants. L'un des membres McCloskey n'était pas d'accord avec ce plan et après une dispute a été abattu par son collègue régulateur McNab. McNab a pointé son arme sur la tête de McCloskey pour lui faire sauter la cervelle. Morton et Baker sachant qu'ils seraient les prochains à fuir la scène. Le Kid les voyant courir les a poursuivis et a tiré deux coups de feu, les tuant tous les deux.

Les régulateurs se sont ensuite séparés et ont suivi leur propre chemin. Un ancien vétéran du nom d'Andrew L. "Buckshot" Roberts qui travaillait pour Murphy et Dolan en a entendu parler et a promis de se venger en pourchassant les hommes, dont Billy. En avril 1878, Brewer et les régulateurs (dont le Kid) décidèrent de porter la guerre à Roberts. Ils ont retrouvé Roberts jusqu'à la scierie de Blazer située au sud de Lincoln. Lorsque Roberts les a vus approcher, il a chargé sur eux en tirant avec ses armes. Billy a sauté de son cheval et a tiré sur Roberts en le frappant au ventre. Roberts a réussi à s'échapper et à se cacher dans une dépendance. Roberts a tiré depuis les toilettes extérieures et a blessé quelques-uns des hommes ainsi qu'une balle dans la tête de Brewer. Les régulateurs ont continué à tirer sur les toilettes extérieures jusqu'à ce que Roberts soit mort et plein de trous.

Après la mort de Brewer, The Kid a poursuivi ses poursuites contre les responsables de la mort de John Tunstall. Le 1 er avril, Billy et cinq complices sont entrés dans Lincoln tranquillement et ont tendu un piège au shérif Brady. Ils se sont cachés derrière un mur dans lequel ils ont fait des trous pour pouvoir tirer. Le shérif Brady, Hindman et Matthews ont marché dans la rue armés. Dès qu'ils arrivèrent à portée, le Kid et son groupe tirèrent sur les trois hommes. Le shérif Brady a été abattu, Hindman a été abattu et est décédé plus tard de ses blessures. Matthews s'est bien battu et a survécu. Après avoir tué Brady et blessé Hindman, Billy et sa bande ont quitté la ville. Après cet événement, Lincoln s'est divisé parce que certains pensaient que ce que Billy et sa bande avaient fait était lâche, tandis que d'autres pensaient que c'était la justice car les hommes du shérif Bradys avaient tué Tunstall de sang-froid.

Cela signifiait maintenant que le Kid et sa bande étaient des hommes recherchés. Un nouveau shérif George « Dad » Peppin a été nommé. Peppin était également de l'alliance Murphy et Dolan, donc The Kid ne pouvait pas s'attendre à beaucoup de sympathie. Peppin a rassemblé une quarantaine d'hommes et s'est lancé à la poursuite de Billy et de sa bande. Ils ont rattrapé Billy et 14 autres personnes alors qu'ils rendaient visite à Alexander McSween dans son manoir de Lincoln. Billy et sa bande ont été encerclés alors ils se sont barricadés et étaient prêts pour une fusillade. Billy et sa bande ont refusé de se rendre, alors une fusillade a commencé qui a duré cinq jours. Marion Turner, qui était avec McSween-Tunstall mais qui était maintenant avec Murphy-Dolan, a dit à Billy qu'il avait un mandat d'arrêt et qu'il devait abandonner. L'enfant a crié en retour « Nous aussi, nous avons des mandats pour vous et toute votre bande que nous vous servirons à chaud de la bouche de nos armes ! ». La fusillade a continué. La maison de McSween était pleine de trous et Billy en avait tué et blessé un autre. Billy et ses hommes, sachant qu'ils devaient s'échapper, se sont enfuis. Miraculeusement, Billy a réussi à esquiver la balle, le feu a traversé une rivière et a disparu dans les hautes herbes. McSween ne voulant pas s'enfuir de sa maison est sorti de sa maison sans arme pour se rendre, mais a été abattu de neuf balles et est décédé.

À cette époque, Lew Wallace est nommé gouverneur. Billy a organisé une réunion avec Wallace car il savait qu'il était un homme recherché et a conclu un accord selon lequel il serait capturé, mais en échange de sa déclaration de témoin d'un autre cas de meurtre, il serait gracié pour ses meurtres précédents. Cependant, alors que The Kid attendait de témoigner devant le tribunal, il a changé d'avis et s'est échappé de sa cellule. Il partit pour Fort Summer. Pendant qu'il était là-bas, il avait entendu parler d'un Texan appelé Joe « Texas Red » Grant qui était un chasseur de primes s'était vanté à tout le monde qu'il allait devenir célèbre en étant l'homme qui a tué Billy The Kid. Billy ayant entendu cela s'est approché de Joe dans la rue. Joe ne l'a pas reconnu et Billy a fait l'impression qu'il était impressionné et intéressé par Joe. Il a même convaincu Joe de remettre son arme pour qu'il puisse regarder et admirer ses six tireurs. Alors que Joe ne regardait pas, Billy a retiré trois balles du pistolet et s'est assuré qu'il était aligné sur la première chambre vide, l'a rendu à Joe. Billy a ensuite dit à Joe qu'il était Billy le gamin et ils ont tous les deux pris leurs armes. Bien sûr, Billy a gagné et le déjoué Joe Grant est mort.

Le Kid était à nouveau en fuite et le 27 novembre 1880, une bande réussit à le rattraper ainsi que ses amis Dirty Dave Rudabaugh et Billy Wilson. Au cours de cette rencontre, un homme nommé adjoint James Carlyle a été abattu. Certains disent que le tueur était The Kid, d'autres un de ses amis ou la propre troupe de l'adjoint. Quoi qu'il en soit, Billy ou ses amis ont encore une fois échappé à la capture.


Le légendaire hors-la-loi Billy the Kid est né - HISTOIRE

Billy the Kid : À quel point était-il mauvais ?

Billy the Kid est connu comme l'un des hors-la-loi les plus célèbres de l'histoire américaine, mais pourquoi ? Quand on regarde son statut de hors-la-loi, il n'était vraiment pas un méchant selon les normes de hors-la-loi. Alors, à quel point était-il mauvais ? Ci-dessous, j'ai donné une liste du casier judiciaire de Billy the Kid.

Chapardage: A deux reprises à Silver City : La 1ère fois, le Kid a volé plusieurs kilos de beurre, qu'il a vendu à un marchand et la 2ème fois, il s'est rendu complice de vol de linge.

Vol à main armée (détention de banque, trains, diligences): Jamais.

Viols ou agressions contre les femmes: Absolument pas!!

Conduite ivre et désordonnée : Rien.

Jeu illégal: À une ou deux occasions, il a été arrêté pour avoir dirigé une table de jeu illégale.

Vol de bétail/Vol de chevaux : À petite échelle avec seulement une poignée de ses amis. La plupart de ses bruissements étaient contre John Chisum pour lui avoir prétendument dû un salaire à la fin de la guerre du comté de Lincoln (LCW). Ses activités de bruissement n'ont pas tenu compte des "The Boys""The Rustlers" ou même des "Cowboys" en Arizona. Son vol a été grandement exagéré par les publications des journaux, qui bien sûr tournent l'opinion publique contre lui.

Fusillades : En raison de la participation du Kid à la guerre du comté de Lincoln, il a effectivement été impliqué dans des fusillades. Les plus notables ont été la fusillade de Blazer's Mill contre Buckshot Roberts et la bataille de 3 jours chez Alex McSween.

Assassinats : Pendant la LCW, le Kid était l'un des six hommes qui ont abattu le shérif William Brady et l'adjoint George Hindman. Il faisait également partie d'un groupe qui a tué Bill Morton, Frank Baker et le style d'exécution de William McCloskey.

Meurtres : Billy the Kid est le seul responsable de la mort de quatre hommes. Deux étaient strictement de légitime défense (Windy Cahill et Joe Grant) et les deux autres en s'échappant de prison (Jim Bell et Bob Olinger).

D'accord, je suis d'accord. il y a quelques mauvaises choses sur cette liste, mais par rapport à d'autres hors-la-loi, comme les frères James and Younger, Butch Cassidy et le Sundance Kid, John Wesley Hardin, The Doolins, The Daltons et Clay Allison, ainsi que les hors-la-loi du Nouveau-Mexique comme Jesse Evans, John Kinney et John Selman, Billy the Kid étaient des petites patates ! La plupart du statut de hors-la-loi de Billy the Kid implique "des fusillades et des meurtres", mais gardez à l'esprit que c'était au cours d'une violente querelle sanglante. Ce n'étaient pas des hommes innocents respectueux des lois contre lesquels il se battait, mais des tireurs et des tueurs eux-mêmes. En tant que voleur, Billy the Kid n'était pas John Kinney. En raison de son implication dans la LCW et en haut de la liste des succès de Dolan, le Kid ne pouvait pas s'installer et obtenir un travail honnête, il a donc dû recourir au vol de bétail. En fait, à cette époque, la plupart des éleveurs et des cow-boys se livraient au vol de bétail à un moment ou à un autre. La quantité de bétail volée par le Kid était plus ennuyeuse et gênante qu'une énorme perte financière pour le propriétaire du bétail. Donc, en tant que voleur, Billy the Kid était un voleur à petite échelle.

Alors si Billy the Kid n'était pas tout cette mauvais, pourquoi est-il l'un des hors-la-loi les plus célèbres de l'histoire ? Une raison. la guerre du comté de Lincoln. S'il n'a jamais participé ou a été tué pendant la guerre, nous n'aurions pas entendu parler de Billy the Kid. Il n'aurait été qu'un autre voleur de selle perdu dans l'histoire. Une autre raison, c'est qu'après la guerre, il est resté dans le comté de Lincoln au lieu de rester discret pendant un certain temps comme certains des autres régulateurs. Il a également volé le bétail de ses ennemis et a témoigné contre eux devant le tribunal et à cause de cela, le côté de James Dolan l'a distingué pour "traitement spécial." Grâce aux journaux, ils ont bâti la réputation du Kid en tant que TERRORISTE DU NOUVEAU MEXIQUE et toutes les activités de bruissement ont été épinglées sur lui. Le public qui était autrefois sympathique envers le Kid a subi un lavage de cerveau en lui faisant croire qu'il était leur principal problème et une menace pour la société et qu'il devait être retiré.

Maintenant, avec cette image inexacte de mauvais garçon qui lui a été donnée, Billy the Kid s'est également démarqué et a fait des impressions durables en raison de sa personnalité charismatique, extravertie et amusante, et de son attitude rebelle "restez et combattez". C'était un habile tireur et un courageux au point d'être insouciant qui a attiré l'attention de tous. Il avait appris à ses dépens comment survivre dans le Far West sans loi. Il était dur, mais pas méchant. Il tuerait, mais ce n'était pas un tueur. Il était également loyal envers ses amis et s'est nommé protecteur des impuissants, et à cause de cette loyauté, cela lui coûterait finalement la vie.

Malheureusement pour Billy the Kid, sa vie était remplie d'obstacles et d'impasses. A peine adolescent, il est orphelin et abandonné par son beau-père. En tant que vagabond, le Kid a essayé de faire partie d'un groupe de coupe-gorge dirigé par Jesse Evans, mais a été intimidé par le gang. Une fois qu'il a obtenu un travail honnête et une certaine stabilité dans sa vie, son employeur, John Tunstall, a été assassiné. Après la guerre, le Kid a conclu un traité de paix avec ses ennemis avant d'être mêlé à eux dans un meurtre brutal. Lorsqu'il a risqué sa vie pour témoigner contre les vrais tueurs en échange d'une grâce, le gouverneur l'a abandonné. Les journaux l'ont attaqué et l'ont pointé du doigt. Le public s'est retourné contre lui et l'a blâmé pour toute l'anarchie dans le territoire. Lorsque le Kid a été jugé, ses avocats ont fait un travail médiocre et le juge était partial et a fait tout ce qui était en son pouvoir pour influencer le jury afin qu'il déclare le Kid coupable. Les personnes qui le connaissaient le mieux, y compris son assassin Pat Garrett, admettent tous que le Kid avait de bonnes qualités et aurait pu réussir n'importe où sans cette mauvaise tournure des événements dans sa vie.

Maintenant, j'admets que Billy the Kid a fait quelque chose de mal, mais il ne mérite pas l'étiquette "badman" ou qu'on se souvienne d'un "tueur de sang-froid du Far West". En conclusion, je voudrais souligner que contrairement aux autres hors-la-loi , Billy the Kid a fait un effort honnête pour se racheter et vivre une vie honnête. Le Kid a essayé de se faire face avec ses ennemis, puis plus tard avec le gouverneur, mais a rencontré un échec et une trahison. Fred Nolan, un biographe et historien notable de Billy the Kid, a poursuivi en disant à propos du Kid dans un documentaire télévisé : « Il était essentiellement une bonne personne. À l'intérieur de lui, il voulait être avec les gentils. Parce qu'il a essayé très fort d'obtenir un pardon. S'il avait été un méchant, au sens conventionnel du terme hors-la-loi, il ne s'en serait pas soucié. » C'est très vrai.

En réalité, Billy the Kid n'était pas un héros ou un méchant, mais une victime des circonstances.

Voici un extrait de l'article de l'historien Drew Gomber dans le numéro du 31 octobre 2002 du Ruidoso Nouvelles:

I have heard many of the less informed refer to Billy the Kid as a "cop killer," concerning his participation in the death of Sheriff Brady on April 1, 1878. That is an easy and modern designation. And it is always a bad idea to judge denizens of the 19th century with our modern values.

While it is true that the Kid was part of a six-man team of shooters who opened up on the Sheriff that day, there are several facts that are invariably left out of the mix. One is that Billy and the other shooters were all legally appointed constables. so, does that mean that when Dick Brewer, and for that matter, any of the other Regulators who were killed before they were declared outlaw by the governor, were also "cops," and therefore, the men who killed them were "cop killers?"

I guess what I'm trying to say is that the "cops" in the Old West were frequently outlaws who were temporarily on the side of the law. It was not as cut and dried as it is today. Things have changed.

In the 21st Century, we don't have any policemen with lengthy criminal pasts, so we know they are on the "up and up." There are stringent requirements to become an officer of the law and not just anyone can do it. (Personally, I think they should be even more stringent! Let's put all the officers through college for degrees in either Sociology or Psychology, or both, and then pay them accordingly in the six-figure area. After all, these guys are the ones putting their lives on the line for you and me.)


Capture and Escape

Billy the Kid and his posse were captured by Pat Garrett at the siege of Bowdre.

Billy was tried and convicted in a Santa Fe Court for the murder of Sheriff William Brady, the only person to be convicted of a crime that participated in the Lincoln County War. When the judge passed his sentence to Billy he is reported as saying that he would hang until he was &ldquodead, dead, dead&rdquo to which Billy responded, &ldquoyou can go to hell, hell, hell.&rdquo However, the historical record suggests that he did not say anything when he was sentenced.

Following his sentencing, Billy was moved to Lincoln, where he was held under guard on the top floor of the town courthouse. On the evening of April 28, 1881, while Garrett was in White Oaks collecting taxes, Deputy Bob Olinger took five other prisoners across the street for a meal, leaving James Bell, another deputy, alone with Billy at the jail.

Billy asked to be taken outside to use the outhouse behind the courthouse on their return to the jail, Billy&mdashwho was walking ahead of Bell up the stairs to his cell&mdashhid around a blind corner, slipped out of his handcuffs, and beat Bell with the loose end of the cuffs.

During the ensuing scuffle, Billy grabbed Bell&rsquos revolver and fatally shot him in the back as Bell tried to getaway.

Billy, with his legs, still shackled, broke into Garrett&rsquos office and took a loaded shotgun left behind by Olinger. Billy waited at the upstairs window for Olinger to respond to the gunshot that killed Bell and called out to him, &ldquoLook up, old boy, and see what you get.&rdquo When Olinger looked up, Billy shot and killed him.

Billy the Kid then freed himself from his shackles with an Ax and rode out of Lincoln on a horse. Many said he was singing as he left town.


Billy the kid

Billy is one of the most renowned old west outlaws with numerous books, songs and movies elaborating his life. Portrayed as a cold-blooded killer, Billy is said to have killed about 21 people throughout his life. However, people who knew him personally described him as full of laughter, honest, brave and resourceful. Rather than in malice, Billy is said to have gotten into out of necessity.

In 1877, Billy started working for John Tunstall, a rancher who was later embroiled in a heated dispute with local merchants James Dolan and Lawrence Murphy. While herding his cattle on February 18, 1878, John was murdered by Murphy’s workers. This killing marked the beginning of the Lincoln County War. Billy and the other enraged ranch hands, referred to as the Regulators, were then given the warrant to arrest Murphy’s workers. However, these Regulators later became the enemy when the governor sided with Murphy due to corruption. A few years later, Billy escaped from prison but was shot and killed by Sheriff Pat Garrett at a friend’s home where he was hiding.

John Wesley Hardin

Hardin, named after the founder of the Methodist faith, was the son of a Methodist preacher. He stabbed a young boy at the age of 14 because the boy taunted him. Later on, when wrestling with Mage, a former slave, Hardin ended up scratching Mage’s face. The following day, Mage staged a retaliation attack on Hardin. Hardin warned him with three shots in the air and then killed him when he failed to back off. In those days, Hardin did not stand a chance of fair trial since the majority of the police were former slaves while he was not. Instead, he went into hiding. Later on, his brother warned him that the police were coming for him. Instead of fleeing, he stayed and fought, killing the three police officers.

After several arrests and escapes, he found himself in Abilene, Kansas, where he stayed in the American House Hotel and killed a stranger in the next room for snoring while sleeping and escaped to Texas. He was later arrested and detained for seventeen years, during which he finished a law degree. After his release, he practiced as a lawyer before he was shot dead while playing dice.

​Jesse James

Starting from 1866, one of the famous outlaws in American history, Jesse James carried out a series of holdups and robberies. His criminal activities continued for about 16 years, but James was never arrested. His fame was inaugurated by a newspaper that sympathized with the defeated Confederate cause. He gained immense popularity after the botched raid on his family farm by Pinkertons, which resulted in the chopping off of his mother’s arm and killing of his half-brother. He was later killed by one of his gang members as he stood on a chair to clean a picture. However, his legend lives on through films, festivals and museums.

Belle Starr

Myra Maybelle Shirley, known as Belle Starr, was born in Carthage, Missouri. She attended the Carthage Female Academy when she was young. She excelled in her academics and became a proficient pianist. She later became a friend of the James brothers. The James-Younger gang then started hiding in Shirley’s family farm. She was later introduced to crime and nicknamed the Bandit Queen.

In 1866, she was married to Jim Reed, a retired Confederate Army guerrilla who attempted to live an honest life as a farmer but failed. Jim then joined the Starrs in stealing horses. Jim, accompanied by the Youngers, the Jameses and his wife carried out various heists in the country. Jim was later killed as he attempted to escape from a deputy sheriff who had arrested him. After his death, Belle continued planning and executing crimes. To get away from the law enforcers, Belle would either bribe or seduce the police officers. In 1880, she married Sam Starr with whom they were convicted for stealing horses but released a year on. She continued being one of the famous gunslingers until Feb. 3, 1889 when she was shot.

John Dillinger

Throughout his life, Dillinger was a symbol of the outlaw Robin Hood, trying out his tactics on all levels of law enforcement, including the Bureau of Investigation along with its chief, Edgar Hoover. Some of his daring exploits include an escape from the escape-proof jails, readiness to boast of his freedom by taking pictures with his admirers and an outstanding flair during holdups. He was shot and killed by the FBI outside the Biograph Theater in Chicago during an ambush. Currently, Dillinger is remembered through a series of admirers, including the John Dillinger Died for You Society, The Dillinger Times Club and the John Dillinger Day.

​Bonnie and Clyde

These two are some of the most famous outlaws in the history of America. To the general public, these two conjure the impression of the romantic criminals because of the poems that Bonnie sent to various newspapers. Many believe that Bonnie was just being dragged along, but Clyde is said to be responsible for dozens of robberies and about 10 murders. While serving a term in Texas, Clyde claimed to have been abused and swore to revenge on the Department of Corrections in Texas. This vow materialized in 1934 when Clyde, along with Bonnie and others, freed a couple of prisoners from the facility. However, one of the freed inmates, Henry Methvin, betrayed the duo to the authorities.

Tom Horn

Tom lived most of his life legitimately, partly as a detective and partly as a law man. However, he is said to have been one of the cold-blooded old west outlaws. In the 1880s, he established his reputation as a tracker and a scout after arresting several of the most dreaded criminals. Owing to this, he was hired by the Pinkerton Detective Agency as a bounty hunter and tracker. Many thought of him as a cool person under pressure.

However, he was considered to be very violent at times. In 1894, he was connected to 17 murders and forced to resign. After this, he became a killer for hire, during which he killed about 20 cattle rustlers. In 1901, he was found guilty of killing a 14-year-old boy and hanged. Some historians argue that Horn was not only responsible for this particular murder, but also about 50 others.

​Jim “Killer” Miller

Jim “Killer” Miller is one of the famous gunslingers of the old west. Throughout his life, he is said to have killed about 50 people, though some people believe the figure is about 14. One of his fascinating stories involves a confrontation with Bud Frazer, a sheriff, over the murder of a cattle rancher. Miller pulled a gun on the sheriff, which made the sheriff shoot him six times. However, Miller was wearing a metal plate during the shooting and none of the bullets hit him. He escaped along with his friends and later killed the sheriff with a shotgun.


Western Legends

The western states in the 1800s were filled with colorful characters, from legendary frontiersmen to notorious outlaws. New Mexico was home to many of them, including Kit Carson, a rancher, trapper, soldier and all-around outdoorsman whose name has become synonymous with the American West.

Born on Christmas Eve in 1809, Carson spent most of his early childhood in Boone's Lick, Missouri. His father died when he was nine years old, and the need to work prevented Kit from ever receiving an education. He was apprenticed to a saddle-maker when he turned 14, but left home for the Santa Fe, New Mexico area in 1826.

From about 1828 to 1831, Carson used Taos, New Mexico, as a base camp for repeated fur-trapping expeditions that often took him as far west as California. As was the case with many white trappers, Carson became somewhat integrated into the Indian world he traveled and lived extensively among Indians, and his first two wives were Arapahoe and Cheyenne women. Carson was unusual among trappers for his self-restraint and temperate lifestyle. "Clean as a hound's tooth," according to one acquaintance, and a man whose "word was as sure as the sun comin' up," he was noted for an unassuming manner and implacable courage.

In 1842, while returning to Missouri to visit his family, Carson happened to meet John C. Fremont, who soon hired him as a guide. Over the next several years, Carson helped guide Fremont to Oregon and California, and through much of the Central Rocky Mountains and the Great Basin. His service with Fremont, celebrated in Fremont's widely-read reports of his expeditions, quickly made Kit Carson a national hero, presented in popular fiction as a rugged mountain man capable of superhuman feats. Carson fought in the Mexican-American war in 1846, and played a prominent role in the Civil War in New Mexico. He helped organize the New Mexico volunteer infantry, which saw action at Valverde in 1862.

Most of Carson's military actions, however, were directed against the Navajo Indians, many of whom had refused to be confined upon a distant reservation set up by the government. Beginning in 1863 Carson waged a brutal economic war against the Navajo, marching through the heart of their territory to destroy their crops, orchards and livestock. In 1864 most surrendered to Carson, who forced nearly 8,000 Navajo men, women and children to take what came to be called the Long Walk of 300 miles from Arizona to Fort Sumner, New Mexico. The Navajo remained there in disease-ridden confinement until 1868, when a treaty was signed between the United States and the Navajo, giving them the 3.5 million-acre reservation in the Four Corners area that includes parts of New Mexico, Arizona, Utah and Colorado.

After the Civil War, Carson moved to Colorado in hopes of expanding his ranching business. He died there in 1868, and the following year his remains were moved to a small cemetery near his old home in Taos.

Another legendary figure was Billy the Kid, a teenage outlaw who may be America's most famous juvenile delinquent. Billy the Kid's real name was William Henry McCarty. It's estimated that he was born around 1860 or 1861, possibly in New York. History first traces the Kid as a youngster in Indiana in the late 1860s and then in Wichita, Kansas in 1870. By 1871, his widowed mother Catherine McCarty was diagnosed with tuberculosis and was told to move to a climate that was warmer and drier. The family packed up and moved to New Mexico.

On March 1, 1873 in Santa Fe, Catherine McCarty married a man named William Antrim. Catherine continued to be in failing health and she died on September 16, 1874. The Kid was placed in a foster home and his stepfather left for Arizona. Fleeing his foster family, the Kid made his way to Arizona where his stepfather was living, but when found, Antrim told the Kid to leave. All alone in a strange desert, the Kid wandered from one ranch to another to find work. For the next two years he tramped around as a ranch hand and gambler.

By the age of 16 the Kid was an outlaw for killing a man in Camp Grant, Arizona. He didn't stick around to face murder charges, leaving Arizona for Lincoln County, New Mexico where he found employment with an Englishman entrepreneur named John Tunstall. Around this time, the Kid changed his name to William H. Bonney, but his friends called him "Kid."

Ominously, a bitter feud was brewing between the Kid's employer, Tunstall, and a rival, James Dolan, which would be famously known as the Lincoln County War. Tensions were high and in 1878 the feud between Tunstall and Dolan escalated into bloody violence. Tunstall was brutally murdered by members of Sheriff Brady's posse who were tight with Dolan. In retaliation, Tunstall's men&mdasha group that included Billy the Kid&mdashkilled Sheriff Brady and several others. By the time this deadly feud was over, scores were dead and Billy the Kid had cemented his reputation as a dangerous sharpshooter with an itchy trigger finger. He was also again a fugitive, wanted for the murder of Sheriff Brady.

As the Kid dodged the law, his notoriety grew. Newspapers wrote about the teenage fugitive, using the name that would stick with him forever: "Billy the Kid." For the next year, the Kid made a living by rustling and gambling, and killing more men along the way.

In 1880 a man named Pat Garrett was elected sheriff of Lincoln County and was made U.S. Marshal to hunt for Billy the Kid. Garrett managed to capture the Kid once in late 1880, after which the Kid was put on trial in Mesilla and was sentenced to hang for the murder of Sheriff Brady. But as the Kid awaited his hanging, he made a daring escape. He planned to lay low long enough until the law gave up hunting him, at which point he would rustle up some money and leave the territory. But by July of 1881, rumors reached Sheriff Garrett that Billy the Kid was in the Fort Sumner area, so with two deputies he rode into town.

On July 14, 1881, Garrett went to question Pete Maxwell, a known associate of the Kid. There are several versions of what happened in Pete Maxwell's room, but what is known is that at some point the Kid entered the room and Garrett shot him, killing him instantly. The next day Billy the Kid was buried at the Fort Sumner cemetery, between two of his fallen companions Tom O'Folliard and Charlie Bowdre.


Billy the Kid: Outlaw Legend

NEWS: The photo at the top of this page is of a tintype recently discovered in Globe, Arizona. There seems to be a chance the two men depicted are Billy the Kid (standing) and Joe Antrim. Both exhibit characteristics known to belong to Billy and Joe, the evidence suggests it was taken in the appropriate time period, and it was discovered in a town/area both men were known to have spent some time. For a more detailed account of its discovery and the theories surrounding it, check out www.hipbilly.com/billyandjoe.html .

Billy the Kid is the most famous outlaw in the history of the Old West, even surpassing Jesse James. However, most of his years remain mysterious. He has been described as both a cold-blooded killer and as a romantic Robin Hood. He was extremely loyal to all of his many friends, and extremely dangerous to anyone he considered an enemy. He lives on in the hearts and minds of countless people as a young, rebellious freedom fighter, who stood up for the little people against the big politicians. He will forever be remembered as a immortal figure of a lawless era.


Voir la vidéo: Sidecar 2. Lauf Gazert Rennnen


Commentaires:

  1. Thu

    Something at me there are no personal messages, mistakes what that

  2. Johanne

    Bravo, il me semble que c'est l'idée remarquable

  3. Alsandair

    Cette version est devenue obsolète



Écrire un message